SécuritéValérie Pécresse : « La République doit être partout chez elle »

30 mars 2022
https://i0.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2022/03/lR_valerie_pecresse_20220329_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Après 5 jours d’isolement à la suite d’un test positif au covid-19, Valérie Pécresse est retournée sur le terrain. C’est dans les Hauts de France, sur les terres de Xavier Bertrand qu’elle a d’abord rencontré des chefs d’entreprises, avant de déambuler dans la rue de Lannoy, celle qui avait fait l’objet d’un reportage de Zone Interdite. Valérie Pécresse a rappelé qu’elle est aujourd’hui la « seule candidate de la droite républicaine ».

La République doit être partout chez elle

Alors que Valérie Pécresse avançait dans la ville de Roubaix, une boutique ferme ses rideaux sur son passage. Il s’agit d’une des boutiques visées par l’enquête de Zone Interdite, diffusant l’idéologie islamiste. Sur le trottoir, Valérie Pécresse s’indigne contre les zones de non-droit qui existe dans notre pays, où la République n’a plus sa place. Elle le répère, « la République doit être partout chez elle, c‘est le message que je suis venue porter aujourd’hui aux habitants de Roubaix ». Valérie Pécresse Présidente de la République, il n’y aura plus aucune zone de non droit dans notre pays.

Les solutions sont concrètes, pour restaurer la République dans tous les territoires de France. D’abord, elle propose de donner « aux maires et aux préfets le pouvoir de fermer les commerces dans lesquels se vendent des écrits contraires à la République ». Comment est-il possible de laisser prospérer des libelles contre la République, et contre l’intégralité des valeurs françaises, comme la laïcité, les droits des femmes, l’égalité ?

« C’est devenu horrible, invivable »

Valérie Pécresse est revenue longuement sur les sujets de l’identité et de la sécurité. Face à des candidats d’extrême droite qui en font leur unique cheval de bataille, et face à un candidat-président qui occulte le sujet, tant son bilan est catastrophique, Valérie Pécresse tient une ligne ferme sur les sujets régaliens. « Avec moi, ça sera impunité zéro pour les voyous et les délinquants. Je m’y engage » affirme-t-elle. La mesure symbolique sera d’inscrire le « droit à la sécurité pour tous » dans la Constitution. Une enveloppe budgétaire sera mise en place pour accélérer les jugements et soutenir toutes nos forces de l’ordre.

Valérie Pécresse était accompagnée d’Amine Elbahi, juriste Roubaisien qui dénonçait dans le reportage de Zone Interdite l’emprise communautaire sur sa ville. Devenu le candidat local de LR pour les élections législatives, il a rencontré les habitants, qui racontaient leur angoisse de vivre à Roubaix.

« On se retrouve au milieu des gens qui vendent de la drogue, on a peur », lui lance une habitante. Une autre s’indigne contre le gouvernement d’Emmanuel Macron : « On ne peut pas accepter d’être abandonnés ». Or, la situation empire d’années en années selon un autre Roubaisien : « En quelques années, le quartier a complètement changé. C’est devenu horrible, invivable ». Face à toutes ces colères légitimes, Valérie Pécresse veut « répondre à la colère des habitants de Roubaix comme de toutes les villes de France gangrénées par l’insécurité, les trafics et les violences ». Présidente de la République, Valérie Pécresse entérinera « la police municipale obligatoire, avec de la vidéoprotection, et l’impunité zéro ».

La vraie candidate du pouvoir d’achat

Contrairement à Eric Zemmour, candidat de l’outrance permanente, Valérie Pécresse veut répondre aux réalités des attentes des Français. « Je ne confonds pas islam et islamisme » explique-t-elle avant de conclure : « Nous, ce qu’on veut c’est que la République soit partout chez elle, et qu’elle soit dans votre rue ! ».

Au-delà de la sécurité, Valérie Pécresse a discuté de pouvoir d’achat avec les Roubaisiens. Elle a expliqué ses propositions, comme l’augmentation du SMIC de 10% sur 5 ans, ou la remise de 25 centimes par litre d’essence ! Pour Valérie Pécresse, « le travail doit payer plus. »

Ainsi, à Roubaix, au contact des habitants et des réalités des Français, Valérie Pécresse a prouvé que dans cette élection, elle est la « seule représentante de la droite républicaine ».

%d blogueurs aiment cette page :