L’élection présidentielle a eu lieu et il faut respecter son résultat. Mais pendant cinq ans les Français ont été face à un pouvoir solitaire qui ne les écoutait pas. Tous les Français doivent être entendus et c’est pour cela que l’Assemblée Nationale doit empêcher la concentration des pouvoirs dans les mains du Président de la République.

Tous les territoires de France doivent être représentés par des députés enracinés qui feront, en toute indépendance, le choix de l’intérêt général sans être soumis aux consignes de vote de l’exécutif et aux excès des extrêmes. C’est le fondement même de l’équilibre démocratique.

Nos candidats seront une force de proposition et voteront les lois chaque fois qu’elles iront dans le sens de l’intérêt général pour notre pays.

Face à une gestion centralisatrice de l’État, nous avons besoin d’avoir à l’Assemblée nationale une union de la Droite et du Centre indépendante du pouvoir exécutif pour contrôler l’action du gouvernement. Dépenser moins pour taxer moins nous permettra de nous recentrer sur les priorités des Français : le pouvoir d’achat, la sécurité, la santé, la liberté et la qualité de vie.

1. AUGMENTER LE POUVOIR D’ACHAT

LE BILAN MACRON

Après 5 années de matraquage fiscal, d’appauvrissement et de déclassement des classes moyennes… 4 MILLIARDS € DE TAXES SUR LE CARBURANT ET L’ÉNERGIE EN 2018

NOS PROPOSITIONS

Ramener le prix à la pompe à 1,5 € le litre par la baisse des taxes sur les carburants.

Défiscaliser intégralement les heures supplémentaires et permettre la conversion des RTT en salaires.

Baisser la CSG pour augmenter les salaires et les revenus du travail des indépendants et annuler la hausse de la CSG pour les retraités.

– Revaloriser toutes les retraites en fonction de l’inflation et conduire une vraie réforme des retraites.

– Verser des allocations familiales universelles dès le 1er enfant et défiscaliser les pensions alimentaires.

– Permettre de transmettre à ses enfants une vie de travail en supprimant les droits de succession pour 95% des Français.

2. PRÉSERVER NOTRE SANTÉ, NOTRE ENVIRONNEMENT ET NOTRE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

LE BILAN MACRON

Face à un système de santé à bout de souffle, un environnement menacé et une indépendance alimentaire en danger… 20% DES LITS D’HÔPITAUX FERMÉS

NOS PROPOSITIONS

Supprimer les déserts médicaux en affectant 4 000 jeunes médecins dans les communes où il en manque.

– Sauver l’hôpital en recrutant 25 000 soignants : il faut fermer des bureaux pour ouvrir des lits.

– Baisser les émissions de CO² grâce à la relance de la production nucléaire, au développement de l’hydrogène, du fret ferroviaire et des biocarburants.

– Mettre en place une taxe carbone aux frontières européennes, et interdire l’importation de produits qui ne respectent pas nos normes.

– Soutenir une agriculture de production et d’innovation tout en respectant l’environnement.

3. RÉTABLIR L’ORDRE DANS LA RUE ET À NOS FRONTIÈRES

LE BILAN MACRON

Devant un désarmement de l’État régalien et un affaiblissement de l’autorité de l’État… +36 % DE COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES EN 5 ANS

NOS PROPOSITIONS

Des peines minimales exemplaires pour zéro impunité et 20 000 places de prison supplémentaires pour appliquer 100% des peines.

– Défendre la laïcité et lutter contre l’islamisme en expulsant les étrangers inscrits au fi chier de radicalisation terroriste et en fermant tous les lieux de culte radicalisés.

– Rendre automatique l’expulsion des squatteurs.

– Suspendre les allocations pour les délinquants ou les parents de mineurs délinquants.

– Plafonner l’immigration par des quotas par pays et par métier.

– Zéro visa pour les pays qui ne reprennent pas leurs ressortissants clandestins ou délinquants.

– Renforcer significativement le budget de la défense et restaurer l’influence de la France en Europe et dans le monde.

4. LIBÉRER NOTRE ÉCONOMIE DE LA BUREAUCRATIE ET DES GASPILLAGES

LE BILAN MACRON

Face à des finances publiques plus dégradées que jamais et à une bureaucratie qui étouffe les entreprises et l’action publique… PIRE DÉFICIT COMMERCIAL D’EUROPE : 84,7 MILLIARDS €

NOS PROPOSITIONS

– Une règle d’or pour zéro dette supplémentaire en cinq ans (par rapport au PIB).

– Diminuer la bureaucratie et recentrer l’État sur les activités régaliennes, notamment grâce à la décentralisation.

– Réduire les impôts de production.

– Aucune norme française ne doit être plus contraignante qu’une norme européenne.

– Le travail doit toujours payer plus que l’assistanat : instaurer une allocation sociale unique plafonnée à 75% du SMIC et conditionnée à 15 heures d’activités d’intérêt général obligatoires par semaine.

– Lutte implacable contre les fraudeurs fiscaux et sociaux avec suspension des crédits d’impôt ou des prestations.

– Suppression du versement des prestations sociales non contributives (RSA, aides au logement, minimum vieillesse…) pour les étrangers qui n’ont pas travaillé au moins 5 ans en France.

5. RENFORCER LA SOLIDARITÉ ET L’ÉGALITÉ DES CHANCES

LE BILAN MACRON

Face à une société fracturée et des citoyens laissés au bord du chemin… 6 GÉNÉRATIONS POUR SORTIR DE LA PAUVRETÉ

NOS PROPOSITIONS

Aucune retraite en dessous du SMIC.

– Augmenter les pensions de réversion en les passant de 54% à 75% de la pension du conjoint et verser aux enfants handicapés la pension de réversion du dernier parent.

– À l’école, revenir aux fondamentaux (lire, écrire, compter) en instaurant une évaluation d’entrée en 6e et en proposant un soutien scolaire gratuit aux élèves en difficulté.

– Créer un « prêt jeunes » à taux zéro pour se lancer dans la vie remboursable à compter du premier emploi stable.

5 PRIORITÉS

RAMENER LE PRIX À LA POMPE À 1,5 € le litre par la baisse des taxes sur les carburants.

INSTAURER DES PEINES MINIMALES EXEMPLAIRES, défendre la laïcité et lutter contre l’islamisme.

REVALORISER TOUTES LES RETRAITES en fonction de l’inflation. Aucune retraite en dessous du SMIC.

AFFECTER 4 000 JEUNES MÉDECINS DANS LES DÉSERTS MÉDICAUX et recruter 25 000 soignants à l’hôpital.

DÉPENSER MOINS POUR TAXER MOINS. Défiscaliser intégralement les heures supplémentaires et baisser la CSG pour augmenter les revenus des salariés et des indépendants.