SociétéAnnie Genevard : « Sans les Republicains, la démocratie française serait affaiblie »

27 juillet 2022

Notre présidente, Annie Genevard, était ce matin l’invitée de Thierry Dagiral sur Europe 1.

Notre position à l’Assemblée nationale est claire : « les Français ne demandent pas que nous bloquions les institutions mais veulent que nous soyons dans l’opposition ». C’est pourquoi nous voulons être « une opposition utile pour les Français ».

Par exemple, « sur le carburant, nous avons obtenu satisfaction ». Notre présidente rappelle qu’« avec la ristourne des pétroliers et les 30 centimes de remise, le prix du carburant approchera 1,50€, comme nous l’avions proposé ». Le gouvernement, lui, proposait « un système d’aides ciblées qui n’aurait pas bénéficié aux classes moyennes ».

Nos propositions, comme «la défiscalisation des heures supplémentaires, la monétisation des RTT sont des mesures de pouvoir d’achat par le travail ». En effet, la valeur travail fait partie de « l’ADN de la droite » : « nous préférerons toujours la revalorisation du travail à l’assistanat ».

Concernant sa mission, notre présidente « veille à ce que les candidats à la présidence du parti soient traités de façon équitable » et a « engagé un travail important avec les groupes parlementaires » afin de coordonner notre action.

Notre mouvement a besoin de changements, « il faut faire souffler un grand vent d’air frais, renouveler nos pratiques, travailler à l’unité de notre famille politique ». Cependant, « si les Républicains n’existaient pas, la démocratie française s’en trouverait singulièrement amputée ».

%d blogueurs aiment cette page :