Etat et collectivitésBruno Retailleau : « Parler clair, c’est parler de l’essentiel. C’est parler de la France. »

8 juillet 2022

Le 6 juillet 2022, Elisabeth Borne, Première ministre du président Macron déclarait sa politique générale devant les députés puis devant les sénateurs.

Sans grande surprise, cette déclaration de politique générale n’a pas davantage donné d’orientation sur ce qu’est le macronisme. En réalité, son intervention était davantage l’aveu de l’échec du 1er quinquennat Macron que le dévoilement d’une vision et d’un projet clair pour la France.

Des 30 min de sport par jour à la remise en ordre de nos finances publiques, le gouvernement ne donne ni priorités, ni intentions claires.

L’appel de la Première ministre au compromis n’a pas convaincu la droite. Sur l’insécurité, sur l’énergie, sur le rôle de nos territoires, sur les finances publiques… 5 ans ont été perdus et combien de propositions Les Républicains méprisées par les précédents gouvernement ?

Bruno Retailleau a appelé le gouvernement à renoncer à l’en même temps et à faire des choix clairs. Roger Karoutchi a, quant à lui, regretté qu’Elisabeth Borne se soit contenté d’un catalogue à la Prévert.

%d blogueurs aiment cette page :