EcologieValérie Pécresse : « Mon projet est écologique mais pas décroissant »

8 avril 2022

Depuis Lyon, où elle tenait son dernier meeting ce jeudi 7 avril au soir, Valérie Pécresse a répondu aux questions de Nicolas Demorand et Yael Goosz pour France Inter. Sur le pouvoir d’achat, sur les questions régaliennes, sur la question écologique, Valérie Pécresse a une nouvelle fois prouvé qu’elle est la seule en mesure de faire gagner la France, lors du prochain quinquennat.

Je veux une France de la sobriété

Le projet de Valérie Pécresse prévoit la réduction de 25% de la consommation énergétique sur 5 ans. Personne ne peut affirmer que ce sujet n’est pas sérieusement traité par la droite républicaine que Valérie Pécresse représente. En réalité, entre les dénis de l’extrême droite sur le sujet de l’écologie, et les outrances des partis de gauche, Valérie Pécresse ouvre une troisième voie, intelligente, cohérente et sérieuse. Son projet « est écologique mais pas décroissant ». Il faudra continuer à produire, par exemple dans le secteur agricole. Oui, c’est possible d’être écologiste et de continuer à croitre.

Valérie Pécresse « réinvestira le nucléaire » car elle veut une France Zéro carbone ! Quand les idéologues Mélenchon et Jadot veulent planter la France dans le mur en arrêtant le nucléaire, Valérie Pécresse veut « une France de la sobriété et du recyclage avec des solutions concrètes: aides au recyclage des téléphones et ordinateurs, fin des 5000 décharges sauvages… » Au micro de France Inter, Valérie Pécresse a proposé des mesures très concrètes pour le recyclages, comme un bon de 10 euros contre un téléphone usagé, et 50 euros pour récupérer « les ordinateurs qui traînent au fond des placards ».

Je ne suis pas la Mère Noël

Avec le projet le mieux ficelé de tous les candidats, Valérie Pécresse s’insurge contre les candidats qui promettent des centaines de milliards d’aides et d’investissements, sans évoquer les moyens de financer ces réformes. « La différence entre Marine Le Pen et moi, c’est que je ne suis pas la Mère Noël : je ne fais aucune promesse que je ne pourrai pas tenir. Tout ce que je propose est financé. Mon projet sur le pouvoir d’achat est crédible et sérieux. »

Son projet est le plus solide : autorité, immigration, justice, pouvoir d’achat, retraites.. Les Français peuvent avoir confiance dans Valérie Pécresse qui a toujours fait ce qu’elle a dit ! Contrairement au gouvernement Macron, Valérie Pécresse n’a jamais cédé face à la rue, comme en Corse il y a un mois.

De plus, si Emmanuel Macron s’est dérobé lors de la campagne, c’est évidemment parce qu’« il veut un face-à-face avec les extrêmes, parce que c’est l’assurance d’une réélection ». Depuis le début de la campagne, il ne vise que la droite républicaine, pour pouvoir être en face de Marine Le Pen. Ce jeu dangereux, méprisant envers les Français, est une honte pour le président-candidat, qui aurait dû rendre des comptes aux Français.

Pas de consigne de vote

Interrogée par un auditeur sur le second tour, Valérie Pécresse a été très claire : « je souhaite que les Français me placent au deuxième tour. Qu’ils ne soient dupes d’aucun faussaire de la droite. Si tel n’était pas le cas, comme je l’ai toujours fait, je dirai clairement quel sera mon vote et je dirai le chemin que je pense le bon pour la France. »

« Je pense que les Français ne veulent pas de consigne. Je ne donnerai jamais de consigne parce qu’ils sont libres et ce sont eux qui votent ». Cette liberté, qu’elle a défendu tout au long de sa campagne, elle continuera à la protéger en tant qu’élue locale. Mais, elle ne rejoindra pas Emmanuel Macron :« Non, je ne souhaite pas avoir de responsabilités avec un président de la République qui fait une politique que je réprouve, qui n’est pas la mienne, qui est une politique qui est défaillante en matière d’autorité, en matière d’immigration, en matière de service public et en matière de réforme et en matière de valorisation du travail ».

%d blogueurs aiment cette page :