SociétéValérie Pecresse : « Français, révoltez-vous contre les faussaires de la droite ! »

8 avril 2022
https://i0.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2022/04/lR_valerie_pecresse_20220403_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

À deux jours du premier tour de l’élection présidentielle, Valérie Pécresse, la candidate des Républicains, appelle les électeurs de droite à rallier sa candidature.

Madame, Monsieur,

À vous qui avez été de tous les combats de la droite depuis 15 ans et notamment de notre victoire collective de 2007, à vous qui nous avez fait gagner les élections régionales, je vous appelle à vous lever pour vos convictions. Rien n’est joué, vous êtes libres, ce sont les Français et eux seuls qui font l’élection, jamais les sondages. Jamais votre vote n’aura été aussi crucial. Car ce qui se joue dimanche, c’est non seulement l’avenir de la droite mais d’abord et surtout l’avenir de la France.

Vous avez compris le scénario cynique qu’Emmanuel Macron veut écrire. Il veut, une nouvelle fois, un face à face avec les extrêmes pour s’assurer de l’emporter au second tour. Marine Le Pen et Éric Zemmour sont l’assurance victoire d’Emmanuel Macron.

Alors, je vous invite à rester fidèles aux idées et aux convictions qui ont toujours été les nôtres. Détournez-vous de tous les imposteurs qui se réclament de la droite alors qu’ils n’aspirent qu’à la faire disparaitre de la scène politique. Ne préférez jamais la contrefaçon à l’original. Sachez résister aux chants des sirènes de la démagogie qui enverront la France dans le mur.

Je représente la droite, celle qui porte haut les valeurs de liberté, de travail, de famille et de fierté nationale qui font notre ADN. Celle qui porte avec courage les réformes que la droite a toujours voulues.

Je suis une femme d’ordre. Je remettrai de l’ordre dans la rue grâce à un plan d’urgence pour la justice et l’impunité zéro pour les voyous. À nos frontières par la mise en place de quotas migratoires. Et dans nos comptes avec la création d’une règle d’or budgétaire, comme le souhaitait François Fillon. Mon programme est crédible, financé, sérieux. Il ne lègue pas aux générations futures une dette abyssale, écologique et financière.

Rendre l’argent aux Français, c’est cela ma conception de la politique. Je suis la vraie candidate du pouvoir d’achat. Je m’engage à augmenter de 10 % les salaires net sur le quinquennat. Avec moi, le travail paiera plus que l’assistanat et les bénéficiaires du RSA donneront chaque semaine 15 heures d’activité obligatoires à la société. Je m’engage aussi à redonner du pouvoir d’achat à nos retraités qui sont les grands sacrifiés de ce quinquennat : j’indexerai automatiquement leurs retraites sur l’inflation et plus aucune pension ne sera inférieure au SMIC.

Dans cette campagne, je viens devant les Français telle que je suis et telle que je resterai. Vous m’avez vu gagner. Vous m’avez vu trébucher. Vous m’avez vu me relever. Vous avez découvert ma résistance. Ma vérité. Je ne lâche rien. Ce courage, je veux le mettre à votre service.

J’ai une conviction : on peut emmener très loin les Français en aimant éperdument la France. J’en veux au président sortant, qui a revendiqué vouloir déconstruire notre Histoire. J’en veux à ceux qui jettent nos enfants dans les bras des adversaires de la République : l’individualisme, le communautarisme, l’ennemi islamiste. J’en veux aux candidats extrémistes qui par leurs solutions brutales diviseraient la France, mèneraient le pays au désordre, à l’impuissance et à la faillite. Je suis l’adversaire déclarée de cette entreprise de démolition française.

Je veux réconcilier la France éternelle et la nouvelle France. Alors, le 10 avril prochain, refusez l’immobilisme du pouvoir actuel ! Refusez la démagogie des extrêmes ! Refusez ces impasses. Révoltez-vous contre ces faussaires de la droite. Dimanche, c’est le premier tour, pas le second ! Plus que jamais, la France a besoin de la droite. Elle a besoin des valeurs et des solutions que je porte. Vous avez le pouvoir de changer les choses. Vous avez le pouvoir de faire gagner la droite.

Je compte sur vous. Vous pouvez compter sur moi.

>> Lire la tribune sur ValeursActuelles.com

%d blogueurs aiment cette page :