SociétéValérie Pécresse : « Je dis au peuple de droite : révoltez-vous ! »

4 avril 2022

Valérie Pécresse a répondu aux questions de Alba Ventura ce lundi 4 avril. Encore portée par son meeting parisien, Valérie Pécresse s’est opposée à une réédition de l’élection de 2017, avec un second tour Macron – Le Pen.

Je dis au peuple de droite : révoltez-vous !

Alors que les sondeurs prévoient la saison 2 de l’élection de 2017, entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, Valérie Pécresse a encouragé les Français à dire non à « un scénario écrit d’avance par Emmanuel Macron et par les extrêmes ». Il faut que les Français puissent choisir un projet alternatif crédible : celui de Valérie Pécresse.

Si le Président Macron a enfin démarré sa campagne, mais il ne propose que des mesurettes sans grande envergure. Pire, il défend ce que Valérie Pécresse appelle des « arnaques ». Par exemple, à propos du triplement de la « prime Macron », annoncé par le président de la République, qui pourrait aller jusqu’à 6 000 euros, sans charge ni impôt. Pourquoi une arnaque ? Tout simplement parce que seuls « 5 millions, sur les 25 millions de salariés ». Elle continue à dénoncer l’imposture macronienne : « Le montant moyen ? 500 euros. Moi c’est 3 % sur la feuille de paie tout de suite ».

« Toutes les mesures que je propose, c’est un bouquet de pouvoir d’achat » propose comme véritable proposition Valérie Pécresse. « Et ça commence par la baisse de tous les salaires bruts pour augmenter le net : 3 % de hausse des salaires dès juin. C’est beaucoup plus puissant comme mesure que l’arnaque de la prime Macron à 6 000 euros » poursuit-elle.

Valérie Pécresse a continué en évoquant le discours peu structuré d’Emmanuel Macron samedi après-midi. Elle fustige : « Nous avons un président du zigzag, immobile, dont le seul message c’est : réélisez-moi. »

« Si on veut préparer la paix, il faut préparer la guerre »

Avec la diffusion des images des dizaines de cadavres dans des fosses communes ou jonchant les rues des environs de la capitale ukrainienne à Boutcha ce week-end, Valérie Pécresse a affirmé que « ces images étaient insoutenables ». A 5 jours du premier tour de la présidentielle, elle voudrait accélérer la gestion de cette affaire par la justice : « la Cour pénale internationale a été saisie de ces crimes et elle devra les juger ».

Il est évident qu’il faudrait sortir de la dépendance au gaz russe ! Valérie Pécresse a proposé que la France et l’Europe « mettent en place des stocks stratégiques. Cette question des stocks stratégiques, on en est dépourvu de tout ». Alors que le Sénat vient de faire un rapport, elle a rappelé qu’il nous manque des munitions. Pire encore, l’armée française n’est absolument pas préparée à un conflit de haute intensité ! « Si nous devions faire face à une guerre à haute intensité, l’armée française ne pourrait tenir que deux semaines », a-t-elle expliquée.

Mais, Valérie Pécresse a conscience de ces problèmes, et propose des solutions rapides, efficaces et prêtes à être mises en œuvre : « c’est pour ça que j’ai proposé 3,5 milliards pour qu’on reconstitue un stock stratégique de munitions et une loi de 108 milliards pour réarmer nos armées. Nous devons être à la hauteur. Il faut anticiper, si on veut préparer la paix, il faut préparer la guerre ».

A la différence de Zemmour, Le Pen et Mélenchon, Valérie Pécresse n’a jamais été une poutinophile béate ! « Ils ont une indulgence coupable avec Poutine qui les discrédite pour présider la France. Poutine sera un interlocuteur indispensable pour la paix mais il ne peut plus devenir un allié de la France » a-t-elle affirmé.

%d blogueurs aiment cette page :