Etat et collectivitésPour un pacte de liberté et de confiance avec les élus locaux

4 mars 2022

Plus d’un millier de personnes dont 750 élus de toute la France étaient réunis à Chartres autour de Valérie Pécresse, afin de participer à une table ronde d’élus locaux concernant les territoires, ce vendredi 4 mars.

Jean-Pierre Gorges, maire de Chartres et président de Chartres Métropole, a débuté la table ronde en faisant appel à son expérience d’élu de terrain : « Nous avons besoin d’une simplification administrative à tous les étages. »

Solidarité avec les Ukrainiens

Valérie Pécresse a rappelé le drame que subissent les Ukrainiens : « J’ai une pensée pour nos frères d’Ukraine qui se battent avec héroïsme contre le pouvoir autoritaire de Vladimir Poutine ! »

Comme l’ont déjà fait de nombreux élus, Valérie Pécresse a appelé les élus à « démultiplier les initiatives et fournir notre part de l’aide humanitaire et matérielle dont le valeureux peuple ukrainien a si douloureusement besoin ».

Le soutien de la France se fait au niveau national, mais doit aussi se traduire par des actions au niveau local. Comme Présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse a pris ses responsabilités : la région Ile-de-France a envoyé une aide humanitaire de 500 000 euros pour soutenir les Ukrainiens. Valérie Pécresse l’explique : « Nous honorerons aussi notre tradition d’asile qui puise sa source dans nos racines chrétiennes et humanistes. Nous, élus locaux, force démocratique, force des territoires, chacun avec nos moyens, nous allons agir de toutes nos forces ».

« Rendre du souffle à la France »

La France est le pays le plus taxé au monde ! Cette situation n’est plus tenable. « Le temps est venu que se lève une France débureaucratisée, dénormée, décentralisée. Une France de la liberté, de l’efficacité, de la proximité. » affirme Valérie Pécresse.

Il n’est pas de concorde sans ordre et il ne saurait y avoir de liberté locale sans équité entre les territoires. Avec Valérie Pécresse à la tête de la France, la même attention sera accordée aux petites communes qu’aux grandes agglomérations. Valérie Pécresse insiste ensuite sur le rôle des maires et des élus locaux dans la campagne présidentielle : « Je le dis aux élus de France : votre liberté est à portée de vote. Je vous invite à redonner du souffle à notre pays, à bâtir une nouvelle France. »

« Nous enverrons 4 000 médecins juniors dans les communes qui manquent de praticiens. Pour éradiquer les ghettos dans les villes, il n’y aura pas plus de 30 % de logements sociaux. » Ainsi, des mesures très concrètes sont prévues. Valérie Pécresse sera la candidate qui fera gagner les territoires. Annie Genevard, député du Doubs confirme : « Valérie Pécresse est la candidate qui a le plus de parrainages car elle est la candidate des territoires. »

« Je serai la Présidente qui rendra sa liberté aux territoires. »

Depuis les années 1980, la France tente de décentraliser son organisation. Malgré de nombreuses lois, il faut aller encore plus loin en portant un véritable projet. Valérie Pécresse incarne ce projet : « Je veux renouer avec vous un vrai lien de confiance. Je porterai le plus puissant projet de décentralisation de l’histoire de notre pays. » Elle souhaite faire signer des contrats entre élus et préfets pour transférer de la souplesse aux maires et aux présidents de collectivités.

Au contraire de la centralisation jacobine, Valérie Pécresse estime qu’il faut offrir plus de pouvoir et plus de libertés aux élus locaux. Ce sont eux qui connaissent leur territoire et surtout leurs besoins. « Je veux redonner aux maires le pouvoir sur l’urbanisme. Face au mal logement, il faut construire plus et mieux. Les maires doivent récupérer la main sur l’attribution des logements sociaux. »

David Lisnard confirme l’impérieuse nécessité de voir Valérie Pécresse à la Présidence de la République : « Depuis 10 ans, ce sont les mêmes qui sont au pouvoir. Emmanuel Macron est comptable, par son rôle à l’Élysée et son rôle de ministre, du bilan de François Hollande ! »

%d blogueurs aiment cette page :