Santé et solidaritéValérie Pécresse : « Il faut radicalement changer le modèle des Ehpad »

27 janvier 2022
https://i0.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2022/01/lR_valerie_pecresse_20220113_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Une civilisation se juge à la place et au respect qu’elle accorde à ses anciens, y compris quand ceux-ci deviennent vulnérables.

Comme tous les Français, j’ai été bouleversée par les révélations du livre-enquête « Les Fossoyeurs » de Victor Castanet sur la maltraitance dans les Ehpad du leader mondial Orpéa. J’avais déjà été alertée sur des situations locales et particulières mais l’ampleur du problème a été mise en lumière lors de la crise Covid. Je veux tirer les leçons de ce naufrage.

Il faut radicalement changer le modèle des Ehpad.

Pour garantir que nos solidarités seront à la hauteur, un référentiel obligatoire sera publié, auquel tout établissement public ou privé devra se soumettre. Les conditions de vie quotidienne seront strictement contrôlées : la qualité de l’alimentation et la durée des repas, la qualité des soins d’hygiène, la taille des chambres, les actions en vue du maintien et du développement d’une vie sociale, le temps consacré individuellement à chaque résident par les soignants, la liberté donnée à la famille concernant les visites en feront partie.

Ces indicateurs de qualité des soins aux résidents seront rendus publics. Par ailleurs, comme il y a eu par le passé une Loi Kouchner pour que les patients soient associés au fonctionnement de l’hôpital, je souhaite que les résidents et leurs familles soient davantage associés au fonctionnement des Ehpad. Je veux que les instances de contrôle jouent pleinement leur rôle dans la prévention de la maltraitance à nos aînés, dans mes établissements publics comme privés.

J’assume que les Ehpad qui ne respecteront pas ces indicateurs seront fermés et les exploitants qui mettent leur profit avant le sens de leur mission, en portant atteinte à la dignité humaine de leurs résidents, serons poursuivis.

Parallèlement, j’engagerai une révolution dans la prise en charge du vieillissement. Je donnerai la priorité au maintien à domicile, avec notamment un doublement des crédits d’impôt pour les services à la personne et l’aménagement, dans les centres-villes, de logements adaptés et de logements intergénérationnels.

%d blogueurs aiment cette page :