Santé et solidaritéChristian Jacob : « Je suis favorable à la vaccination obligatoire »

10 juillet 2021
https://i1.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2019/12/lR_christian_jacob_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Le président des Républicains, Christian Jacob, sera à Saint-Maurice-d’Etelan, samedi 10 juillet 2021, pour la fête de la Fédération LR de Seine-Maritime. Avant de fouler le sol normand, il parle primaire, vaccination et Édouard Philippe.

La Fédération des Républicains de Seine-Maritime sera en fête, samedi 10 juillet 2021, à Saint-Maurice-d’Etelan, non loin du Havre. Pour l’occasion, le président de la fédération nationale, Christian Jacob, maire de Provins (77), fera le déplacement. Rencontre.

Pourquoi avez-vous décidé de participer à la fête des Républicains de Seine-Maritime ?

J’ai répondu à l’invitation du nouveau président de la Fédération départementale, Jonas Haddad. En outre, depuis un an, je n’ai fait que des réunions avec les Fédérations en visioconférence. Donc ce sera mon premier rassemblement autrement que derrière un écran.

Le président de la Région Normandie, Hervé Morin, a récemment cosigné une tribune en faveur d’une primaire pour désigner le futur candidat de la droite à la prochaine présidentielle. Vous n’êtes pas pour ce système et vous ne changerez pas d’avis ?

Les choses sont réglées, nous en avons discuté lors de notre bureau politique mardi dernier. J’avais un calendrier que j’ai maintenu. Pour la présidentielle, je souhaite que nos candidats potentiels puissent se voir et trouver un accord. Je n’ai jamais été un grand défenseur de la primaire. Je considère que cela génère souvent plus de divisions que de rassemblements. C’est pour cela que l’on va organiser. J’ai demandé à Jean Leonetti de préparer un processus de rassemblement qui sera soumis au vote de nos militants le 25 septembre 2021. Ce qui permet, aujourd’hui et jusqu’au 25 septembre, de trouver des points d’accord entre les différents candidats potentiels. Voilà l’idée. Après, si le résultat n’est pas là, un autre processus se mettra en place. Selon le calendrier que j’avais décidé, c’est-à-dire le 25 septembre 2021, pour une désignation du candidat en novembre 2021.

Cette fête LR de Seine-Maritime se déroule à une quarantaine de kilomètres du Havre et d’Édouard Philippe. Au vu du contexte actuel, ne regrettez-vous pas que l’ancien Premier ministre ait été exclu de LR ?

Non. La première partie du quinquennat d’Emmanuel Macron a été un échec total en matière de sécurité, sur le plan économique, sur l’incapacité à porter quelque réforme que ce soit et Édouard Philippe en porte la très lourde responsabilité. C’est la première fois que nous avons un gouvernement, depuis vingt ans, qui est incapable de porter une réforme des retraites. Qui a des chiffres catastrophiques sur la sécurité, l’immigration. Nous sommes le pays qui a le déficit public le plus élevé de la zone Euro. On a le taux des prélèvements obligatoires le plus important d’Europe et un taux d’endettement qui a explosé. Et tout cela, avant la crise du Covid.

Quelle est votre position à propos de la vaccination obligatoire ?

J’y suis tout à fait favorable. Je pense qu’il faut, d’abord, généraliser la vaccination pour les personnels soignants et qu’il faudra, ensuite, aller au-delà. Notamment pour tous les gens qui ont un contact avec le public. On ne peut pas prendre le risque d’avoir une quatrième vague avec, à nouveau, un confinement, un blocage de l’économie… et surtout, les dégâts connus sur le plan sanitaire. Je crois que tout le monde doit faire preuve de responsabilité. Il faut avancer sur une accélération très forte de la vaccination.

Que vous inspire Jonas Haddad, le président LR de Seine-Maritime ?

Il est l’incarnation du renouvellement. Il est très engagé dans sa famille politique et ce n’est pas d’aujourd’hui. Il a eu des responsabilités, notamment chez les jeunes. C’est quelqu’un qui a du talent et qui l’a démontré au sein de son département.

Quel est votre rapport avec la Normandie ?

J’ai d’étroites relations avec les fédérations LR de cette région. Et des attaches plus personnelles dans la Manche et l’Orne. Nous avons, par ailleurs, remporté une très belle victoire aux côtés d’Hervé Morin aux Régionales. Nous avons toujours eu une entente parfaite avec Hervé Morin qui fut un très bon leader de la droite dans le secteur durant ces élections.

>> Lire l’interview sur Paris-Normandie.fr

%d blogueurs aiment cette page :