Etat et collectivitésChristian Jacob : « Emmanuel Macron ne peut pas reporter indéfiniment la date des élections »

13 avril 2021

Notre président, Christian Jacob, était l’invité d’Élizabeth Martichoux sur LCI.

Emmanuel Macron sait qu’il n’a pas d’ancrage territorial, il sait qu’il risque d’avoir de mauvais résultats aux élections régionales et départementales. Or, « Emmanuel Macron ne peut pas, pour des raisons politiciennes ou de convenance personnelle, reporter indéfiniment la date des élections ». Nous avons fait des propositions pour pouvoir maintenir ces élections, en effet, « grâce à la vaccination et aux gestes barrières, les assesseurs et les électeurs pourront être protégés ». En définitive, cette tentative de manipulation révèle le fait qu’ « Emmanuel Macron décide seul : il méprise les partenaires sociaux, le Parlement voire même ses propres ministres ! ». Cependant, « sur le sujet des élections, il a pris le boomerang dans la figure. ».

Notre président a également réagi au projet d’école privée islamique à Albertville et à l’amendement déposé par le gouvernement au projet de loi confortant les principes républicains qui vise à permettre aux préfets de s’opposer à l’ouverture d’écoles « hostiles » à la République. Cet amendement va dans le bon sens mais « la France fait preuve de naïveté sur la montée de l’islamisme ». Notre famille politique a toujours été responsable sur ce sujet, « depuis 9 ans, nous n’avons cessé de faire des propositions notamment sur les financements étrangers ».

Enfin, vous le savez, dans les prochains mois, notre mouvement devra faire un choix pour l’élection présidentielle mais Christian Jacob tient à rappeler que « lorsque vous construisez une maison, vous ne commencez pas par le toit, vous commencez par les fondations. C’est ce que nous faisons aux Républicains : sur chaque sujet, nous avons des propositions. ». Notre président œuvre à rassembler notre famille politique pour gagner en 2022 : « quand on fait le travail que je fais, il faut avoir le cuir épais, être solide et garder un cap. Mon cap, c’est la présidentielle et d’être présent au second tour et nous serons présents au second tour. ».

%d blogueurs aiment cette page :