Vie du mouvementHommage à Olivier Dassault

8 mars 2021
https://i2.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2021/03/lR_olivier_dassault_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Nous sommes attristés par la disparition d’Olivier Dassault.

Homme aux multiples passions : industriel, homme politique, artiste, amoureux de la chasse et de la nature mais par dessus-tout passionné par la France, il portait et savait faire partager ses convictions avec talent.

Issu d’une grande famille qui a toujours eu le service de la France chevillé au corps, aimé de tous, il manquera terriblement à notre famille politique.

Nos pensées émues et affectueuses accompagnent ses proches.

Décédé tragiquement ce dimanche 7 mars à l’âge de 69 ans, Olivier Dassault, attaché à la France et à la liberté, était un fidèle et sincère serviteur de notre pays.

Né le 1er juin 1951 à Boulogne Billancourt, Olivier Dassault est issu d’une grande famille à la tête d’un fleuron de l’industrie tricolore qui a toujours eu le service de la France chevillé au corps. Il a toujours défendu fièrement les couleurs de notre pays : il savait que la France avait besoin d’une industrie compétitive, talentueuse et audacieuse dont il était lui-même l’incarnation. Diplômé de l’École de l’air en 1974, Olivier Dassault est alors ingénieur d’État et pilote d’avion. Par la suite, il rejoint son grand-père, Marcel Dassault, au sein du groupe Dassault Aviation dans lequel il prendra des responsabilités. Il s’investit également dans le domaine des médias puisqu’il est administrateur du groupe Dassault Média et de son journal Le Figaro. Dans les différentes responsabilités qu’il a exercées, ce capitaine d’industrie a su défendre une certaine idée du patriotisme économique.

Industriel, féru de chasse, Olivier Dassault était aussi un artiste reconnu. D’abord musicien, il prend soin de de mettre en musique le feu d’artifice de l’an 2000 ou de composer de nombreuses musiques d’attentes téléphonique dont celle de l’Assemblée nationale. Mais c’est la photographie qui le passionne. Il publie treize ouvrages de photographie et expose régulièrement en France comme à l’étranger.

Olivier Dassault n’a pas su résister à la politique pour défendre les valeurs françaises. D’abord conseiller de Paris entre 1977 et 1989, c’est finalement pour son territoire, l’Oise, qu’il décide de s’engager. En 1988, il se présente sous l’étiquette RPR aux élections législatives de la première circonscription, celle de son grand-père. Il remporte l’élection puis est réélu en 1993. Battu en 1997, il est réélu en 2002 puis le reste jusqu’à la fin de ses jours. Apprécié de tous et investi dans sa fonction notamment au sein de la commission des affaires étrangères, Olivier Dassault restera un député maquant du Palais Bourbon. C’était un homme de terrain, il était engagé pour la ville de Beauvais mais également pour le département de l’Oise et l’ancienne région Picardie dont il fût le premier vice-président.

Du RPR aux Républicains, Olivier Dassault est toujours resté fidèle à notre famille politique. Sa joie de vivre, son optimisme infatigable, sa gentillesse, son amitié nous manqueront terriblement. Les Républicains souhaitent, aujourd’hui, apporter leurs sincères condoléances à son épouse, ses enfants et ses proches.

%d blogueurs aiment cette page :