Vie du mouvementNos objectifs pour 2021 !

21 décembre 2020
https://i1.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2019/12/lR_christian_jacob_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Chères amies, chers amis,

L’année 2020 aura été marquée par de nombreuses crises aux conséquences néfastes. Déjà fragilisée, la France est aujourd’hui confrontée simultanément à une épidémie d’une ampleur sans précédent, à des difficultés économiques importantes ainsi qu’à une menace terroriste constante.

Pour relancer notre pays dans cette tempête, les Français étaient en droit d’attendre plus d’actions et de détermination, ils n’auront eu souvent que des mots. Conduite par un capitaine naviguant à vue et au gré du vent, la politique du « en même temps » de cette majorité nous mène au désordre économique, social et sécuritaire.

Cette situation appelle à davantage d’exigence à l’égard d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. Chaque jour, à l’Assemblée nationale, au Sénat et au Parlement européen, notre famille politique affiche une opposition responsable et à la hauteur des enjeux, force de propositions mais déterminée à combattre les choix de cette majorité.

En cette période de graves crises, je crois profondément que Les Républicains doivent incarner pour nos concitoyens une espérance nouvelle. La France a besoin d’un nouveau cap.

Si notre tâche est immense, je sais que notre mouvement possède en son sein, avec nos militants et nos élus, l’énergie, l’expérience et la détermination pour proposer aux Français un avenir meilleur.

Sachez que je mesure pleinement l’attente que beaucoup placent en nous. Pour remporter cette victoire que nous souhaitons tous, il nous faut toutefois construire un projet aux fondations solides, en s’attachant à franchir les étapes avec beaucoup de sang-froid.

Après plusieurs échecs électoraux successifs, nous n’avons plus le droit d’offrir aux Français le triste spectacle des divisions passées, où les ambitions personnelles ont eu raison de l’espérance que nous portions pour notre pays. Collectivement, nous devons faire le choix de l’humilité, du travail, du rassemblement et de la crédibilité.

C’est pourquoi j’ai proposé au Bureau Politique des Républicains un calendrier et une feuille de route clairs. J’en remercie les membres de m’avoir unanimement soutenu sur cette proposition. Notre priorité doit s’articuler autour de deux objectifs majeurs :

– Poursuivre le travail de fond que nous menons collectivement depuis plus d’un an maintenant. Ces nombreuses réflexions nous permettent de faire émerger des propositions sur les sujets de préoccupation de nos compatriotes et de bâtir ainsi un projet qui s’adressera, demain, à tous les Français. Je sais que ces derniers nous jugeront sur notre capacité à apporter des réponses concrètes à leurs besoins.

Ces derniers mois, notre mouvement a pu ainsi organiser une série de conventions nationales et présenter nos premières propositions sur le handicap, l’autorité de l’État, la lutte contre le réchauffement climatique mais aussi sur le travail, les entreprises et le pouvoir d’achat. À partir de la rentrée, nous poursuivrons avec l’agriculture et l’alimentation, l’action publique et les territoires, la culture, le numérique, l’éducation et la jeunesse, l’environnement (eau, air, déchets), la santé.

– Jusqu’en juin prochain, il nous faudra également être pleinement mobilisés sur la préparation des élections régionales et départementales afin de confirmer la dynamique que nous avons engagée à l’occasion des élections municipales, sénatoriales et des législatives partielles.

Les prochaines semaines devront enfin nous permettre de poursuivre notre travail de restructuration interne. En septembre dernier, notre famille politique a rencontré un grand succès en réunissant au Port-Marly, pendant deux jours, plus de 1000 jeunes. Ce rassemblement fut la démonstration que nos idées trouvent aujourd’hui écho auprès de la jeunesse. C’est pourquoi je souhaite offrir davantage d’autonomie aux Jeunes Républicains afin que ces derniers puissent s’adresser directement à la nouvelle génération. Je vous proposerai en début d’année les modifications statutaires nécessaires à la mise en place de ce mouvement jeunes.

Cet été, au lendemain de ces élections régionales et départementales, deux hypothèses se présenteront à nous pour nous engager dans la campagne de l’élection présidentielle :

– Soit un candidat se sera imposé naturellement, j’œuvrerais alors avec toutes les bonnes volontés de notre famille pour que nous nous rassemblions derrière lui et qu’à l’occasion d’un Congrès, nous lui apportions notre soutien.

– Soit aucun candidat ne s’est dégagé naturellement et, à ce moment-là, un système de départage vous sera soumis en congrès, afin que la désignation de notre candidat intervienne 6 mois avant l’élection présidentielle.

D’ici là, je continuerai avec Gérard Larcher, président du Sénat, les consultations avec les différentes personnalités et sensibilités de la droite et du centre pour préparer le système de départage qui pourrait être utilisé. Cependant, je n’oublie pas que sous la Vème République, l’élection présidentielle est d’abord la rencontre d’un candidat avec le peuple.

Avec vous à mes côtés, avec votre soutien pendant les mois à venir, je sais que nous aurons les moyens de surmonter les obstacles et la force d’aller chercher cette victoire que nous appelons tous de nos vœux.

Je tiens enfin à vous exprimer, ainsi qu’à vos familles, mes meilleurs vœux de santé et de réussite pour l’année à venir. Vous pourrez compter sur mon engagement plein et entier, comme sur celui de l’ensemble de l’équipe dirigeante des Républicains, totalement dévouée et au service de notre mouvement.

Christian Jacob
Président des Républicains

%d blogueurs aiment cette page :