Fiscalité et dépense publiqueÉric Woerth : « Le gouvernement mène une politique du carnet de chèques »

22 juillet 2020
https://i1.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2020/01/lR_eric_woerth_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Éric Woerth, député de l’Oise, président de la commission des finances de l’Assemblée nationale et membre du conseil stratégique de notre mouvement, était l’invité de Damien Fleurot sur CNEWS.

Le gouvernement actuel ne réforme pas le pays : « c’est plus facile d’être ministre aujourd’hui car le gouvernement mène une politique du carnet de chèques ». Le député voudrait que le gouvernement limite le « quoi qu’il en coûte » et rappelle qu’« il n’y a pas d’argent et de dette magiques ».

Éric Woerth a également tenu à souligner les zones d’ombres de l’accord européen d’Emmanuel Macron : « le remboursement de la dette n’est pas établi dans cet accord. Il y a beaucoup de points d’interrogation sur cet accord ». Aussi, certains programmes vont voir leur budget diminuer : « une partie des crédits se fera au détriment du budget global et de certains programmes : Erasmus, la santé, la défense, le climat… »

Enfin le député de l’Oise regrette le manque de clarté concernant la relance française : « il y a un enchevêtrement des plans de relances sectoriels. Nous avons accumulé une série de plans ». Le gouvernement réagi trop tard : « nous devrions être dans la relance depuis déjà longtemps ». Il prend l’exemple de l’entrée des jeunes sur le marché du travail : « nous étions les premiers à avoir alerter sur ce sujet dès le mois d’avril ».

%d blogueurs aiment cette page :