Etat et collectivitésBruno Retailleau : « En Marche, c’est Emmanuel Macron tout seul »

29 juin 2020

Bruno Retailleau, sénateur de Vendée président du groupe les Républicains au Sénat était l’invité de Caroline Roux sur France 2.

Il revient sur les résultats des élections municipales. La forte abstention confirme une « impasse démocratique ». Selon Bruno Retailleau, « les Français n’ont plus confiance dans l’action publique ». C’est également le résultat de la crise sanitaire qui a été mal gérée par le gouvernement : pénurie de masques, manque de matériels… Cette impasse démocratique s’est accélérée sous la présidence d’Emmanuel Macron. Le sénateur de Vendée dénonce l’individualisme qui pousse les électeurs à l’abstention : « il y a un individualisme qui est en train de tuer la dimension collective de la politique ».

Cette crise sanitaire permet de constater qu’il y a un réel besoin de décentralisation : « tout ne peut pas être dirigé de Paris et de l’Élysée ». Ce sont les maires qui ont été en première ligne pendant la crise du Coronavirus. Le Président du groupe les Républicains au Sénat va proposer une grande loi de décentralisation.

Le sénateur constate que « les deux grands perdants des municipales sont En Marche et le Rassemblement National ». Il en déduit que les Français ne veulent pas de ce match imposé pour l’élection présidentielle de 2022.

Au contraire, c’est une victoire pour notre mouvement. Nous avons conquis de nombreuses villes : Orléans, Metz… Bruno Retailleau conclut que « les Républicains ont bien résisté ».

Les résultats de ces élections municipales sont également la preuve que le parti présidentiel n’a pas d’ancrage territorial : « En Marche, c’est Emmanuel Macron tout seul. »

Le président du groupe les Républicains au Sénat analyse la montée du parti Europe Écologie Les Verts. S’ils ont réussi a gagner quelques villes, c’est grâce à l’extrême gauche. Mais, « les écologistes n’ont pas le monopole de l’écologie. Un parti ne peut pas être monosujet. » L’écologie doit être l’affaire de tous et aussi de notre mouvement.

%d blogueurs aiment cette page :