SécuritéChristian Jacob : « Il y a un abandon de la sécurité dans notre pays »

22 juin 2020

Christian Jacob a été interviewé par Apolline de Malherbe sur BFM Politique ce dimanche sur l’actualité du moment.

Concernant les opérations de maintien de l’ordre à Dijon : Christian Jacob décrit la situation comme extrêmement grave. On constate un abandon de la sécurité dans le pays car ce sujet n’a pas été pris en compte par le Premier ministre et le Président. Christophe Castaner est dépassé par les évènements et les forces de l’ordre n’ont plus confiance en lui comme le montre la réaction de protestation des gendarmes.

La France est le 2ème Pays de l’Union Européenne en terme de violences par habitants, et on y compte plus de 100 violences sur forces de l’ordre par jour . De plus, on relève une baisse de 6% dans le budget de cette année pour les équipements des forces de l’ordre.

« On a une police et une gendarmerie qui sont en voie de paupérisation ». Elles sont ne sont pas défendues par le gouvernement, alors même qu’elles doivent faire face à une extrême violence. Or, les Français sont très heureux de compter sur ces forces de l’ordre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou quand elles protègent leurs voitures et maisons lors des mouvements sociaux.

Christian Jacob maintient donc ses propos sur l’absence de violences policières. Pour lui la réponse des force de l’ordre est proportionnée à la violence subie lors des mouvements sociaux et arrestations. Certaines bavures existent mais ce sont des erreurs à condamner.

A propos de l’écologie et des retours de la convention citoyenne. Christian Jacob se prononce contre l’interdiction de limitation de vitesse à 130 km sur autoroute. En effet, les autoroutes sont construites pour rouler à 130 et gagner du temps. La baisse des limitations de vitesse pourrait contraindre les automobilistes a prendre le réseau secondaire, moins sécurisé. Également, sur les extensions des aéroports, il rappelle que celles-ci sont liées à une demande, à un besoin économique. Ce ne sont pas des expansions dogmatiques mais « pragmatiques ».

L’écologie s’inscrit dans une dynamique du développement durable. Or, le Développement durable repose sur 3 objectifs d’importance équivalente : l’intérêt économique, le progrès social et le respect de l’environnement. Il ne faut donc pas occulter les autres piliers. « L’écologie ce n’est pas la punition, c’est vivre dans de bonnes conditions ».

Christian Jacob n’est pas opposé sur le principe de la convention citoyenne, mais s’oppose à l’entrée à la Constitution de l’ « écocide ». Il rappelle une nouvelle fois à ce sujet que c’est aux parlementaires, sur conseil des associations d’avoir un véritable rôle à jouer pour l’écologie.

Concernant le déconfinement, Christian Jacob estime qu’il ne fallait surtout pas le faire plus tard. « Il faut que la France se remette au travail ». Mais il ne faut pas que les conséquences de la crise économique se traduisent par une hausse de fiscalité des ménages. La France est championne en Europe de la fiscalité sans que cela ne se traduise par des résultats économiques probants.

Il ne souhaite pas de baisses de salaire mais préconise un allongement du temps de travail avec des heures supplémentaires payées en entreprise. Néanmoins il faut absolument que ces négociations se déroulent entre les chefs d’entreprise et les salariés. Les discussions ministres-partenaires sociaux seront trop générales, et ne seront pas adaptées au carnet de commande des entreprises. « Cela finit nécessairement par des manifestations, des blocages dans la rue. ». Il faut une décision prise entre les chefs d’entreprise et les salariés en rapport avec les carnets de commande.

Cela remet le débat des retraites sur le devant de la scène. « 3 ans pour rien » rappelle Christian Jacob. Le projet du gouvernement est incompréhensible alors que « C’est une équation à 3 entrées : -Soit vous baissez le niveau de prestations des retraités -soit vous augmentez les cotisations -soit vous allongez la durée du temps de travail. ». Christian Jacob préconise ici d’allonger le temps de travail.

A propose de l’aide d’Etat à Air France pour la relance (7 milliards de PGE), cette aide est nécessaire car l’Etat doit accompagner les entreprises au vu des conditions. Néanmoins ça ne doit être fait durablement. Mais, la négociation aurait dû être mieux faite à Bercy, car même si les entreprises doivent se restructurer, les 8000 à 10000 suppressions de poste représentent un chiffre élevé.

A propos des municipales : Pour les villes de plus de 9000 Habitants, 56% des villes ont été gagnées par les Républicains. 70% des villes de plus de 30000 habitants ont été gagnées au premier tout par Les Républicains. Après un échec cuisant aux législatives, aux Européennes, LR renoue avec la victoire. Les progrès dans les sondages de Mme.Dati sont notables à cet égard. Sur 235 villes, seules 3 alliances ont été faites au 2ème tour. A Lyon, cette alliance avec Gérard Collomb permet notamment de faire barrage à l’alliance de l’Extrême Gauche et des Verts.

Sur Edouard Phillipe et le futur des Républicains : Edouard Philippe a trahi sa famille politique. S’il n’est plus Premier Ministre, il ne sera plus le bienvenu aux Républicains. Le projet de Christian Jacob et des Républicains s’inscrit sur le long terme.

LR veut bâtir un grand projet pour la France avec 80 Groupes de travail partout en France. En effet, « nous avons perdu toutes les élections nationales depuis 8 ans ». Le temps de l’humilité était donc venu pour se rassembler et effectuer un travail de fond pour revenir en force. Ce projet sera incarné aux prochaines présidentielles, « Mais ce n’est pas le temps de l’incarnation pour l’instant ».

Christian Jacob, opposé aux primaires depuis le départ, préfèrerais une incarnation s’imposant naturellement.

%d blogueurs aiment cette page :