Santé et solidaritéAnnie Genevard : « Ce qui a mis à genoux l’hôpital c’est la réforme des 35h »

5 juin 2020
https://i1.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2019/12/lR_aannie_genevard_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Annie Genevard, Députée du Doubs, vice-présidente de l’Assemblée nationale et présidente du Conseil national de notre famille politique, était l’invitée de Public Sénat.

Interrogée sur la réforme de l’assurance chômage, pour Annie Genevard, après la crise que nous venons de traverser, il paraît important de la revisiter en laissant s’opérer dans un dialogue social au cas par cas au sein de l’entreprise les questions de l’augmentation du temps de travail, des salaires…

En ce qui concerne la commission d’enquête, elle va permettre d’établir la vérité des faits et non plus de la communication. C’est une volonté exprimée par LR à l’initiative du président de groupe Damien Abad et de Christian Jacob. Nous pourrons ainsi comprendre comment la prise en charge hospitalière des résidents malades des Ehpad a été gérée. Il faudra se pencher sur la question des stocks de masques qui ont fait cruellement défaut au début de la crise. Comment sommes-nous passés d’1,7 milliards de masques lorsque Nicolas Sarkozy a quitté la présidence de la République en 2012 à à peine 100 millions en janvier 2020 ? Il y a une multitude d’autres questions sur le retard dans la mise en œuvre des tests virologiques, des contrôles aux frontières, sur le manque de respirateurs à l’hôpital, sur l’organisation de grands événements sportifs et culturels qui ont pu favoriser la propagation du virus. Il faudra analyser le lien entre l’impréparation de nos structures et l’exigence du confinement : est-ce que, si nous avions été mieux préparés, ce confinement violant aurait été nécessaire ?

%d blogueurs aiment cette page :