Etat et collectivitésChristian Jacob appelle à vite installer les conseils municipaux élus pour « redémarrer l’économie »

2 avril 2020
https://i1.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2019/12/lR_christian_jacob_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Dépêche AFP

Le président des Républicains (LR) Christian Jacob a appelé jeudi à installer « rapidement » les conseils municipaux élus dès le premier tour des municipales pour aider à faire « redémarrer l’économie ».

« Sur 35.000 communes, il y a 30.000 conseils municipaux qui ont été élus » le 15 mars. « Il faut les installer pour qu’ils puissent délibérer valablement », a affirmé à l’AFP M. Jacob, qui a formulé cette demande jeudi matin lors d’une réunion par visio-conférence avec le Premier ministre et les chefs de partis et de groupes parlementaires.

En effet « les collectivités territoriales ont un rôle déterminant dans la commande publique » et « plus on décale dans le temps l’installation de ces conseils municipaux, plus la commande publique va être décalée aussi », a-t-elle averti.

« Dans des secteurs comme le BTP ça a des conséquences économiques dramatiques car ils sont très dépendants de la commande publique alors qu’ils sont très pourvoyeurs d’emplois », a-t-il résumé.

Selon lui « il faut lier » ce sujet « à la fin du confinement. Mais on peut aussi peut-être installer les conseils par visio-conférence ».

« Ce n’est pas un sujet de politique politicienne, c’est un sujet très concret, comment on fait redémarrer l’économie », a ajouté M. Jacob, en soulignant le cas des intercommunalités (EPCI, établissements publics de coopération intercommunale) « qui bien souvent ont la compétence économique ».

« Tant que les élections ne sont pas terminées, vous ne pouvez pas installer les EPCI » parce qu’il y a parfois « des maires élus et d’autres non élus » dans ces intercommunalités.

C’est pourquoi « plus on décale les élections, plus les conséquences économiques seront catastrophiques », a-t-il averti.

Un nouveau report du second tour des élections municipales, initialement prévu le 22 mars et déjà reporté à juin en raison de l’épidémie du coronavirus, a été évoqué lors de la réunion de jeudi matin, mais le chef du gouvernement « n’a pas donné de date » selon plusieurs participants à l’AFP.

%d blogueurs aiment cette page :