Travail et emploiAnnie Genevard : « Sur les retraites, le projet proposé par la majorité n’est pas le bon »

20 février 2020

Ce jeudi, Annie Genevard, députée du Doubs, vice-présidente de l’Assemblée nationale et présidente du Conseil national de notre famille politique, était l’invitée de la matinale de l’Opinion afin d’évoquer les élections municipales, notamment à Paris, mais aussi la réforme des retraites ou encore l’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Interrogée sur la candidature d’Agnès Buzyn à l’élection municipale parisienne après le retrait de Benjamin Griveaux, Annie Genevard considère que « l’entrée en campagne d’Agnès Buzyn s’est vraiment faite sans enthousiasme » car « elle ne voulait pas y aller et elle a cédé aux injonctions du président de la République ». La présidente du Conseil national des Républicains a également pointé du doigt l’inexpérience de l’ancienne ministre des Solidarités et de la Santé.

Sur l’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim, la députée du Doubs a expliqué : « C’est une décision d’Emmanuel Macron pour donner des gages aux plus écolos de sa majorité. C’est un immense gâchis industriel car près de 2 000 emplois sont concernés par Fessenheim ! » Annie Genevard a également souligné l’absurdité écologique de cette décision en rappelant que l’énergie nucléaire ne produit pas de gaz à effet de serre et qu’il « aurait peut-être fallu commencer par fermer les centrales à charbon », bien plus polluantes.

Enfin, sur le débat de la réforme des retraites qui a lieu en ce moment à l’Assemblée nationale, dont elle est vice-présidente, Annie Genevard a expliqué que « le projet proposé par la majorité n’est pas le bon car il n’est pas financé, il ne résout pas les problèmes et n’assure pas durablement le financement nécessaire à la pérennité du régime par répartitions ».

%d blogueurs aiment cette page :