Santé et solidaritéAurélien Pradié : « Emmanuel Macron est frappé par le syndrome du crocodile : une grande bouche et des petits bras »

11 février 2020

Ce mardi matin, Aurélien Pradié, secrétaire général de notre famille politique et député du Lot, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC.

Interrogé sur la montée de l’extrême-droite en Allemagne et des conséquences que cela pourrait avoir sur la vie politique française, Aurélien Pradié a expliqué que « la droite républicaine française n’a pas à devenir l’arrière boutique des Le Pen. On doit avoir un chemin indépendant ». Et ce chemin indépendant est essentiel si nous voulons éviter « le choix mortifère Macron/Le Pen », ce que notre secrétaire général désigne comme étant « l’enjeu principal des Républicains ».

Le député du Lot, qui siège au sein de la commission sur la réforme des retraites, a qualifié les députés des groupes la République en Marche et la France insoumise de « groupes de pitres » dans « un bal des hypocrites ». L’occasion de qualifier les débats ainsi que la réforme des retraites telle que présentée par le gouvernement de « tartuferie pas possible ».

Interrogé enfin sur le handicap, alors que s’ouvre ce mardi la Conférence nationale du handicap à l’Élysée, et que notre famille politique organisera une grande convention nationale sur ce sujet le 4 mars prochain, Aurélien Pradié, spécialiste du handicap, a expliqué au micro de Jean-Jacques Bourdin qu’« Emmanuel Macron est frappé par le syndrome du crocodile : une grande bouche et des petits bras ».

%d blogueurs aiment cette page :