SociétéBruno Retailleau : « En matière de laïcité, on est passé du renoncement à la lâcheté »

5 février 2020
https://i0.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2019/11/lR_bruno_retailleau_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Ce mercredi matin, Bruno Retailleau, président du groupe les Républicains au Sénat et sénateur de la Vendée, était l’invité de Sonia Mabrouk sur Europe 1. L’occasion d’évoquer la lutte contre le terrorisme, la défense de la laïcité ou encore le vote du Sénat sur la loi bioéthique.

« Du renoncement on est passé à la lâcheté. » C’est par ces mots que Bruno Retailleau a débuté son propos sur la montée du communautarisme et ses conséquences pour notre pays. Pour le président du groupe les Républicains au Sénat, « trois combats doivent être menés en parallèle : le combat contre le djihadisme, les quartiers qui sont en train de s’islamiser, et puis le combat dans les esprits, sur la laïcité ».

Or, pour lui, aucun de ces trois combats n’est mené. Pour preuve, les propos de Nicole Belloubet lors de l’affaire Mila, que Bruno Retailleau qualifie de « démission », mais aussi l’absence de discours d’Emmanuel Macron sur la laïcité. Ce qui amène le président du groupe les Républicains au Sénat à dire que le gouvernement est « dans l’ambiguïté et que ce sont des enfants de choeur ».

Interrogé enfin sur la PMA sans père, adoptée hier au Sénat lors du vote sur la loi bioéthique, Bruno Retailleau a exprimé sa position personnelle : « la liberté des adultes doit s’arrêter là où commencent les droits de l’enfant. »

%d blogueurs aiment cette page :