SécuritéDamien Abad : « Le gouvernement est dans la fermeté de papier »

4 février 2020
https://i2.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2019/11/lR_damien_abad_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Damien Abad, président du groupe les Républicains à l’Assemblée nationale et député de l’Ain, était ce mardi matin l’invité de Bonjour chez vous, sur la chaîne Public Sénat. L’occasion de revenir sur le débat parlementaire autour de la réforme des retraites, sur la loi bioéthique qui va être soumise au vote du Sénat ou encore sur la lutte contre le communautarisme.

Alors que 22 000 amendements ont été déposés à l’Assemblée nationale concernant la réforme des retraites, Damien Abad, président du groupe les Républicains au palais Bourbon, a dénoncé « un pouvoir obstiné par une mauvaise réforme, et une France Insoumise qui décrédibilise le Parlement » puisque plus de 19 000 amendements émanent de leur groupe parlementaire dans le seul but d’obstruer la réforme.

Le député de l’Ain a également profité de cette interview pour dénoncer le manque de financement de la réforme des retraites, « 2 ans de concertation sans discuter d’un seul centime d’euros de financement, ça pose question », ainsi que les nombreux reculs du gouvernement alors que ses membres continuent à plaider la fermeté : « en sortant l’âge pivot de son projet de loi, il a déjà renoncé, parce qu’il ne pourra plus jamais le réintégrer dans le texte. On sait comment ça va se passer. »

Alors que le Sénat vote ce soir la loi bioéthique, Damien Abad a souhaité rappeler que nous voulons « une éthique à la Française, c’est à dire une bioéthique régulée. On ne peut pas accepter tout et n’importe quoi ».

Interrogé enfin sur le vote des députés de la République en Marche contre l’allongement du congé dans le cas du décès d’un enfant, le président du groupe les Républicains à l’Assemblée a déclaré : « il y a un cruel manque de discernement au départ. L’attitude systématique des députés LREM a montré toutes ses limites. »

%d blogueurs aiment cette page :