Vie du mouvementNos députés interrogent le gouvernement

7 janvier 2020
https://i0.wp.com/republicains.fr/wp-content/uploads/2019/11/lR_assemblee_nationale_1280x800.jpg?fit=1200%2C750&ssl=1

Pour la première séance de questions au gouvernement de l’année, sept députés du groupe les Républicains ont interrogé l’exécutif sur sa politique. Réforme des retraites, lutte contre la radicalisation, accord sur le nucléaire iranien, lutte contre le réchauffement climatique ou encore dépendance étaient au programme.

Eric Woerth, député de l’Oise, a inauguré cette séance pour le groupe les Républicains en interrogeant le Premier ministre sur le calendrier de sortie des régimes spéciaux, et plus précisément celui des cheminots, dans le cadre de la réforme des retraites.

Jean-Pierre Door, député du Loiret, a également interrogé le Premier ministre, Edouard Philippe, au sujet de la réforme des retraites. Il a notamment critiqué la suppression des caisses autonomes qui étaient jusque-là bien gérées et a demandé à l’exécutif d’expliquer qui les gérera dorénavant.

Le député des Bouches-du-Rhône, Eric Diard, a, quant à lui, interpellé le ministre de l’Intérieur à propos de la lutte contre la radicalisation et le terrorisme en ce cinquième anniversaire de l’attentat qui a frappé Charlie Hebdo.

Pierre-Henri Dumont, député du Pas-de-Calais, a interrogé le ministre des Affaires étrangères sur l’accord concernant le nucléaire iranien après que de fortes tensions ont éclaté entre les Etats-Unis et l’Iran.

Emmanuel Maquet, député de la Somme, a interpellé la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Le député des Ardennes, Pierre Cordier, a, quant à lui, souhaité au Premier ministre que l’année 2020 soit celle de l’espoir et du dialogue, lui rappelant par la même occasion le bilan calamiteux de l’exécutif depuis presque 3 ans…

Enfin, Maxime Minot, député de l’Oise, a interpellé la ministre de la Santé afin qu’elle détaille concrètement les mesures du plan contre la dépendance ainsi que leur financement.

%d blogueurs aiment cette page :